Compositeur

Gabriel Fauré
1845 - 1924

Dès l’âge de neuf ans, le jeune Gabriel Fauré quitte son Ariège natal pour aller étudier à Paris à l’école Niedermeyer, institution nouvellement créée et dont le but était de donner un bagage théorique « sérieux » aux futurs musiciens employés au service des églises, et donc d’établir par-là une distinction plus nette entre la musique facile qui sévissait alors dans les salons aristocrates et bourgeois, et celle destinée à élever les âmes lors du culte. L’enseignement de Louis Niedermeyer, le fondateur de l’école, puis de Gustave Lefèvre et Camille Saint-Saëns, où se mêlent étude des modes grégoriens, celui des grands maîtres germaniques, et goût pour les subtilités harmoniques, marquera à jamais notre musicien et fut du reste rapidement mis en pratique dans ses services à l’église de la Madeleine (où il est nommé maître de chapelle en 1877 puis titulaire du grand orgue à partir de 1896). Ces dernières années du XIXe siècle sont d’ailleurs celles où Fauré parvient à une plus grande reconnaissance institutionnelle, d’abord professeur de composition au conservatoire de Paris, puis directeur dudit établissement en 1905, et cela alors qu’une surdité grandissante handicape de plus en plus notre musicien. Période difficile donc, mais période paradoxalement féconde dans le domaine de la musique de chambre puisque c’est au tournant du siècle nouveau que Fauré produit ses ouvrages les plus achevés : l’émouvant Trio pour piano, violon et violoncelle, deux sonates pour violoncelle, à la fois austères et souriantes, deux sublimes quintettes avec piano et un crépusculaire quatuor à cordes. A ce panorama tardif, il convient cependant l’ajouter la radieuse 1ère Sonate pour violon et piano de 1875 et les deux puissants quatuors avec piano, œuvres manifestes de la nouvelle musique de chambre à la française qui naît au sein de la Société nationale de musique en réaction à l’hégémonie germanique, sans oublier quantité d’œuvres brèves et charmantes (certaines mauvaises langues diront salonardes) et dont violonistes et violoncellistes ont immédiatement su faire leur miel (Papillon, Elégie, Sicilienne, Berceuse, Romance, Sérénade…).

Partager Facebook Twitter

Quatuor pour piano et cordes n° 2 en sol mineur opus 45

22ème Festival de Pâques de Deauville, dimanche 29 avril 2018 Pierre Fouchenneret Violon , Lise Berthaud Alto , François Salque Violoncelle , Ismaël Margain piano ,

Quintette n° 1 pour piano et cordes en ré mineur opus 89

15ème Août musical de Deauville, vendredi 05 août 2016 Guillaume Bellom piano , Quatuor Girard ensemble ,

Souvenirs de Bayreuth pour piano à quatre mains

14e Août musical de Deauville , samedi 08 août 2015 Guillaume Vincent piano , Guillaume Bellom piano

Quatuor pour piano et cordes n° 1 en do mineur opus 15

19e Festival de Pâques de Deauville , jeudi 30 avril 2015 Liya Petrova Violon , Adrien La Marca Alto , Jérôme Pernoo Violoncelle , Jérôme Ducros piano ,

Quatuor pour piano et cordes n° 1 en do mineur opus 15

13e Août musical de Deauville , mardi 05 août 2014 Adrien La Marca Alto , Trio Les Esprits ,

La Bonne Chanson pour voix, quatuor à cordes et piano opus 61 (1894)

12e Août musical de Deauville , mercredi 31 juillet 2013 Armelle Khourdoïan Soprano , Ismaël Margain piano , Quatuor Girard ensemble ,

Quintette n° 1 pour piano et cordes en ré mineur opus 89

17e Festival de Pâques de Deauville , vendredi 10 mai 2013 Ismaël Margain piano , Quatuor Ardeo ensemble ,

Quatuor pour piano et cordes n° 2 en sol mineur opus 45

17e Festival de Pâques de Deauville , samedi 04 mai 2013 Amaury Coeytaux Violon , Adrien Boisseau Alto , Bruno Philippe Violoncelle , Jérôme Ducros piano ,

Papillon pour violoncelle et piano en la majeur opus 77

16e Festival de Pâques de Deauville , dimanche 22 avril 2012 Jérôme Pernoo Violoncelle , Jérôme Ducros piano

Romance pour violoncelle et piano en la majeur opus 69

16e Festival de Pâques de Deauville , dimanche 22 avril 2012 Jérôme Pernoo Violoncelle , Jérôme Ducros piano

Quatuor pour piano et cordes n° 1 en do mineur opus 15

16e Festival de Pâques de Deauville , dimanche 22 avril 2012 Alexandra Soumm Violon , Adrien Boisseau Alto , Jérôme Pernoo Violoncelle , Jérôme Ducros piano ,

Elégie pour violoncelle et piano en do mineur opus 24

16e Festival de Pâques de Deauville , dimanche 22 avril 2012 Jérôme Pernoo Violoncelle , Jérôme Ducros piano
1.Elégie opus 24 pour violoncelle et piano