Compositeur

Johann Nepomuk Hummel
1778 - 1837

On retient souvent d’Hummel qu’il fut l’élève préféré de Mozart, ce dernier l’hébergeant même un temps chez lui quand le jeune garçon n’avait pas encore dix ans. Rencontre décisive certes, mais Hummel eut également l’occasion de croiser d’autres musiciens de renom durant ses années de formation, que ce soit Haydn, Salieri ou Clementi. Dès cette époque, le jeune homme s’affirme en tout cas comme un pianiste d’exception et brille à travers l’Europe. En 1804, il devient Kapellmeister à la cour du prince Esterhazy (comme Haydn avant lui), poste qu’il occupera sept ans avant de poursuivre sa carrière à Stuttgart ou Weimar. Outre son Concerto pour trompette, encore très populaire, c’est surtout du côté de la musique pour piano que l’on trouvera le meilleur de la production de Hummel : huit concertos pour piano, dix sonates et de nombreuses pièces de genre, classique dans leur facture, mais extrêmement brillantes, et qui évoquent les premières œuvres de Mendelssohn. En musique de chambre également, l’œuvre d’Hummel reste à redécouvrir, que ce soit ses huit trios avec piano, les trois quatuors à cordes de l’opus 30, la Grande sérénade opus 63 ou le Septuor pour piano, vents et cordes opus 74.

Partager Facebook Twitter

Septuor pour piano, flûte, hautbois, cor, alto violoncelle et contrebasse en ré mineur opus 74

Liste des pistes vide .