Concert

13e Août musical de Deauville

du 28 juillet au 9 août 2014

C'est pour lire et jouer plus de musique encore que les musiciens du festival de Pâques décidèrent, en 2002, de créer l'Août musical de Deauville ; et surtout pour y rencontrer leurs cadets les plus prometteurs dans des concerts où alternent solos instrumentaux et œuvres de musique de chambre les plus diverses, de la période classique à la musique de notre temps.

Partager Facebook Twitter

mercredi 06 août 2014

Affaibli par des infarctus à répétition, Chostakovitch n’a plus que quelques semaines à vivre. Ecrire est pour lui un supplice, et les dernières œuvres qu’il parvient à achever témoignent de ces difficultés grandissantes dans leur raréfaction du matériau musical. C’est le cas de cette émouvante Sonate pour alto et piano, la dernière page menée à son terme par le musicien fatigué. Beethoven et la Sonate Clair de Lune, Berg et le Concerto « A la mémoire d’un ange », Tchaïkovski, Wagner, et lui-même : les citations abondent dans cette page crépusculaire qui exige des interprètes une concentration à toute épreuve, à l’image de Lise Berthaud et Adam Laloum dans ce concert du mercredi 6 août 2014. Partenaires depuis de nombreuses années, les deux musiciens livrent une interprétation riche et fouillée qui n’est pas sans rappeler leur disque commun paru chez Aparte la même année et récompensé à de multiples occasions.

Face à cette sonate si sombre de Chostakovitch, il fallait une page gorgée de soleil pour retrouver le sourire après l’entracte. C’est évidemment le cas de ce Souvenir de Florence, un sextuor à cordes de Tchaïkovski, composé dans un élan créatif au retour d’un séjour en Italie en 1890 qui avait notamment vu naître l’opéra La Dame de Pique. Une fois n’est pas coutume, le musicien était pleinement satisfait d’un travail qu’il destina à Nadedja von Meck, sa riche bienfaitrice qui avait posé comme condition à son soutien de ne jamais rencontrer le compositeur. Lise Berthaud est toujours de la partie, mais aux côtés d’une équipe emmenée par Mi-Sa Yang au premier violon. En guise de prélude, n’oublions pas les quelques Lieder de Schumann prodigués par la voix d’ange d’Armelle Khourdoïan et piochés dans les plus beaux cycles du musicien.

Programme

Dmitri Chostakovitch (1906-1975) , Sonate pour alto et piano opus 147

13e Août musical de Deauville - du 28 juillet au 9 août 2014 Lise Berthaud Alto , Adam Laloum piano ,

Piotr Ilitch Tchaïkovski (1840-1893) , Sextuor à cordes en ré mineur opus 70, « Souvenir de Florence »

13e Août musical de Deauville - du 28 juillet au 9 août 2014 Perceval Gilles Violon , Mi-Sa Yang Violon , Adrien Boisseau Alto , Lise Berthaud Alto , Victor Julien-Laferrière Violoncelle , Bruno Philippe Violoncelle ,

Robert Schumann (1810-1856) , Lieder pour voix et piano

13e Août musical de Deauville - du 28 juillet au 9 août 2014 Armelle Khourdoïan Soprano , Guillaume Vincent piano ,
1.Mondnacht (Liederkreis opus 39)
2.Sangers Trost (5 Lieder und Gesänge opus 127)
3.Du bist wie eine Blume (Myrthen opus 25)
4.Widmung (Myrthen opus 25)
5.Röselein, Röselein ! (6 Gesänge opus 89)

C'est pour lire et jouer plus de musique encore que les musiciens du festival de Pâques décidèrent, en 2002, de créer l'Août musical de Deauville ; et surtout pour y rencontrer leurs cadets les plus prometteurs dans des concerts où alternent solos instrumentaux et œuvres de musique de chambre les plus diverses, de la période classique à la musique de notre temps.

Partager Facebook Twitter